Que faire lors d’un refus de rachat de crédit ?

Faire un rachat de crédit peut être une solution très intéressante si vous souhaitez réduire vos mensualités, et n’avoir qu’un seul crédit à rembourser. Vous pouvez procéder au rachat de crédit dans votre établissement bancaire actuel, ou dans un autre organisme. Toutefois, vous n’avez pas la garantie d’une réponse positive partout où vous irez. Si vous avez déjà essuyé un refus de rachat de crédit, nous vous expliquons la marche à suivre pour y remédier, et ce qu’il faut faire pour éviter de face à un refus à l’avenir.

Que faire lors d’un refus de rachat de crédit ? Les solutions qui s’offrent à vous

Si votre établissement bancaire, ou organisme prêteur vous fait part de l’impossibilité de traiter votre rachat de crédit, et de rejeter votre dossier, cette décision peut changer dans le temps : elle n’est pas définitive. Les critères d’acceptation diffèrent d’une situation à une autre, et s’adaptent surtout au contexte et à la période durant laquelle vous faites votre demande de rachat ou de regroupement. Vous pouvez vous tourner vers la solution « Banque de France », comme vous pouvez vous tourner vers d’autres alternatives :

  • Faire appel à un IOB ;
  • Multiplier les demandes de rachat ;
  • Opter pour le rachat de prêts entre particuliers.

Vous pouvez faire appel à un Intermédiaire en Opérations Bancaires (IOB) qui est mandaté par différents établissements et organismes. Ce courtier spécialiste vous donnera des conseils quant aux démarches que vous devez entreprendre, et se chargera des négociations avec la banque. Vous pouvez aussi déposer plusieurs demandes de rachat de crédit dans différents établissements : cela augmentera vos chances d’acceptation. Ce qui peut vous faciliter la tâche ? Il y a une multitude d’établissements de rachat de crédit en France, vous n’aurez que l’embarras du choix. Veillez, cependant, à en choisir un avec un bon taux d’intérêts. La dernière solution est la moins répandue, mais représente une bonne alternative : vous tourner vers le regroupement de prêts entre particuliers. Pour ce faire, vous aurez besoin de bien vous renseigner avant, et de recourir à des plateformes ou à des organismes spécialisés. Si aucune des solutions susmentionnées ne vous convient, vous pourrez toujours préparer un dossier de surendettement à déposer à la Banque de France, au bureau des commissions de surendettement des particuliers. On vous proposera alors des solutions de remboursement que vous serez libre de réfuter ou d’accepter.

Motifs de refus d’un rachat de crédit : que faire ?

Il est vrai que vous avez parfaitement le droit de faire un regroupement de crédits, mais rien ne vous garantit que votre demande soit acceptée. Votre demande de rachat peut être refusée pour plusieurs raisons. Il convient de connaître le motif et la cause du refus pour pouvoir y remédier. La banque ou l’établissement prêteur peut se garder le droit de ne pas se justifier, mais dans l’ensemble, voici les raisons pour lesquelles vous pouvez vous voir refuser un rachat de crédit :

  • Être fiché à la Banque de France ;
  • Être fiché au Fichier Central des Chèques ;
  • Avoir une très mauvaise situation financière ;
  • Avoir un conflit avec l’établissement prêteur ;
  • Avoir fait un rachat durant les 12 derniers mois ;
  • Être accro aux jeux d’argent et aux achats compulsifs ;
  • Ne pas répondre aux critères d’acceptation de l’établissement ;
  • Avoir une grosse baisse du chiffre d’affaires pour les indépendants ;
  • Être fiché au Fichier National des Incidents de Remboursements (FICP).

Si l’ensemble de ces critères est respecté, sachez que les profils les plus recherchés – que ce soit pour une demande de rachat ou de regroupement de prêts – sont les propriétaires immobiliers. Leur situation professionnelle stable (fonctionnaires, enseignants, personnels hospitaliers) et le revenu mensuel au dessus de 1500 € / mois en font des candidats sécurisants pour les banques. Ils ont donc plus de chance de voir leur demande acceptée avec de meilleures conditions (taux, frais).

Que faire pour éviter un refus de rachat de crédit ? Nos conseils

Pour éviter de vous voir refuser un rachat de crédit, vous pouvez mettre tous les atouts de votre côté et suivre ces conseils :

  • Faire appel à un courtier ;
  • Se présenter avec un dossier irréprochable ;
  • Ne pas hésiter à diversifier les établissements prêteurs ;
  • Tenir compte des conditions de rachat imposées et des taux proposés.

Veillez à avoir un dossier complet avec tous les justificatifs possibles concernant vos ressources financières, votre situation professionnelle, tous les détails de vos crédits contractés et de votre taux d’endettement. Ne vous arrêtez pas à votre établissement bancaire ou prêteur actuel : élargissez votre champ de recherche, et multipliez les demandes pour avoir les meilleures chances d’acceptation. Etudiez bien toutes les offres affichées, et surtout les taux d’intérêts. Pour un résultat assuré, vous pouvez aussi confier cette tâche à un professionnel.